mercredi 28 décembre 2016

Ah ce qu’on est bien chez nous mais…Les travaux


Instant ultime de jouissance méritée.

Vous avez tout payé, le mois est sur les rails, le compte bancaire coule dans son coin sans faire de bruit, le frigo ronronne, la TV meuble le silence, le robinet coule.

Le robinet coule?

Oui: Le robinet coule.

Le robinet de l'arrivée d'eau de la chasse d'eau, ce petit vicieux qui ne sert JAMAIS à rien et qui comme ça, parce qu'il a décidé de faire chier, se met à couler. A l'aise.

Qu'à cela ne tienne, vous êtes le roi de la bricole, le king de la plomberie, le killer de syphons, le … merde! Tout lâche! Ça fuit de partout, vous avez eu la main lourde avec la clé à molette et l'eau emménage gaiement dans votre clapier.

Vous coupez l'arrivée d'eau générale et cherchez le numéro d'un vrai plombier.

Le vrai plombier arrive, mets deux coups de clé et pose un joint, vous soulage de 150 euros et annonce, fier de lui, que votre installation est pourrie et qu'il faut tout refaire. D'ailleurs il n'est pas électricien mais vu la gueule des prise et des interrupteurs l'électricité a dû être posée avant l'immeuble! Il a des amis qui peuvent vous faire ça pour pas cher en plus!

Vous songez à installer un planche à billets dans la salle de bains.

La chose en survêtement qui hante votre sofa depuis des lustres l'ignore encore mais l'heure de trouver un job a sonné, elle va devoir ravaler le filet de bave qui orne son visage flétri par des heures quotidiennes de Jean-Pierre Pernaud, allumer la lumière derrière le regard vitreux et se foutre au boulot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire