mercredi 28 décembre 2016

Le déménagement : Les potes.


Une constante dans la vie du primo accédant :

 Il a tellement gonflé ou/et oublié tout ses potes pendant ses recherches qu’à l’heure du déménagement rares sont les bonnes poires à vouloir se taper des étages sans ascenseur (ben oui, ça explique le prix du F2) avec vos meubles Conforama merdiques et ce put*** de piano.
 
Résultat, vous vous retrouvez avec le célibataire éternel, gentil et dispo, qui va filer un coup de main parce qu’il s’est trouvé à court d’excuse toute prête le jour de votre demande plaintive.

 Avec de la chance vous avez aussi un oncle, père, frère, collègue qui peut souffrir avec vous contre une tranche de saucisson sur un carton et une bière tiède.

Vous louez un camion trop petit mais moins cher, et la fête commence !

Dans le meilleur des cas vous ne bousillez pas grand chose, personne ne se blesse ou ne meurt écrasé sous le sofa et le camion est restitué entier et sans rayure à l’agence de location.

Vous vous rendez compte qu’au milieu des cartons se trouve votre compagne que vous avez à peine croisée ces 8 derniers mois.

Va démarrer la vie rêvée dans votre (jingle!) produit idéal pour primo-accédant (en clair: Votre clapier à lapin merdique à peine vivable que vous refourguerez, à pertes, dans deux ans à un néo-primo-accédant demeuré mais on anticipe un peu là: pour le moment vous êtes le primo accédant demeuré.).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire