mercredi 28 décembre 2016

Le quartier


Belleville!

N'importe quel gros abruti qui vous parle de Belleville avec les yeux brillants et une voix tremblante sous l'émotion mérite un énorme coup de pompe dans la gueule. 

C'était peut être marrant dans les années 20 mais aujourd'hui, Belleville est un quartier merdique, dévasté. Beyrouth ressemble à une villa pour touristes Japonais en comparaison.

Si vous êtes unijambiste à Belleville c'est une chance: Vous avez deux fois moins de chance de marcher dans une merde de chien. Et Attention! A Belleville on élève pas du Teckel foireux: La merde de Belleville vous remonte jusqu'au genou, se glisse dans vos chaussettes et y tape un sitting en chantant la Traviatta. 

La "déjection canine"  « made in Belleville » doit être pondue par un Brontosaure ou au moins un pachyderme domestiqué. 

J'ai cherché longtemps cet animal mythique mais à ce jour, comme le Zébu je n'en ai vu que les traces malodorantes et inévitables déposées ça et là comme autant de mines antipersonnelles. 

Si vous résistez à cela*, vous pouvez passer au reste du quartier ou envahir l'Afghanistan en tongues.

* Pensons tout de même à ceux qui y ont laissé leur peau, collés sur les trottoirs comme des mouches sur un papier gluant. Toutes ces pauvres âmes...sic! René, Denise, Raoûl et tant d'autres...Oiseaux mazoutés sur le bitume chaud de ce quartier propre comme une vieille couche usagée.

Belleville c'est aussi Kebab City, le steak au fer à repasser et la frite à l'huile de vidange, un marchand de Kebab tous les 10 mètres et des conditions d'hygiène à faire fuir le plus déterminé des ados boutonneux en quête de sa dose de gras de mouton. 
 
Entre deux Kebabs vous pourrez faire une pause digestive le temps de décoller votre pied gauche en fumant une cigarette (attention aux mocassins et autres « chaussures bateau », elles restent collée par effet d'aspiration visqueuse dans les trottoirs locaux, mieux vaut privilégier les paraboots ou Doc Marten's (pas le modèle blanc bien sûr.)).

Sinon, pour l'aspect culturel du quartier, son architecture, son atmosphère, restez chez vous et offrez vous une gastro devant une toile de votre dernier-né, c'est pareil.

( PS: En tirant le pied gauche, celui qui porte bonheur, un peu plus loin vous trouverez le Père Lachaise, seul bastion de nature et de paix à proximité. Le bon voisin est un voisin mort.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire